Les turpitudes d'un poète unipolaire

Un combat sans merci

Un combat sans merci

Je sens venir le danger
Tous mes sens sont aux aguets
La tension monte d'un cran
Je regarde droit devant
Aussi rapide que l'éclair
Les démons sortent de terre

C'est le moment d'en finir
Et de tous les détruire

Je suis tellement remontée
Que ça va mal se terminer
Je vais les hacher menu
Leur en mettre plein la vue
Prendre une enclume
Les éclater sur le bitume
Ma colère est sans limites
C'est tout ce qu'ils méritent

Abysse abîme ou profondeur

Chaque fois c'est la même torpeur
Quand la lune se fait hostile
Je sens venir le poids des sévices

Mais si jamais je dévisse

Que le ciel me soit propice
Et malgré leurs artifices
Je les mettrai tous en bouillie


L'histoire a beau se répéter

Ce soir j'ai décidé de les fracasser

De les ventiler de les disperser

Aux quatre coins de mon esprit

Pas de sursaut pas de répit

En espérant qu'ils trouvent la sortie

C'est le combat de toute une vie
Et c'est de la mienne dont il s'agit

Texte écrit à 4 mains avec Plume d'Enfer

unipolaire maladie poème poète poésie nuit démon

  • 102 votes. Moyenne 3.4 sur 5.

Commentaires

  • Lés
    • 1. Lés Le 19/11/2022
    BISOUS CHOCOLATÉS DE SUISSE
  • Léa
    • 2. Léa Le 19/11/2022
    VIVE LA VIE GENTIL DRAGON
  • Florence
    • 3. Florence Le 01/11/2022
    Un combat difficile , bravo pour ton courage, la vie n'est pas toujours limpide !

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !