Les turpitudes d'un poète unipolaire

Mémoire

Elephant

Elle est partie avec cette maladie
Tout fait qu’elle oublie le fil de sa vie
Le bonheur était là c’est le fil qu’elle tisse
Sans s’en rendre compte sa mémoire qui glisse
Elle est partie sur la pointe des pieds
Sa mémoire qui vacille lui a fait un pied de nez
Elle était bien entourée de son mari tant aimé

Il ne l’a pas quittée jusqu’au bout il s’en est occupée
A trop vouloir l’aimer il s’est même oublié
Rien ici-bas ne pourra le consoler
Ils se sont aimés d’un amour passionné
Les épreuves traversées en faisant un pied de nez
Leur fille adorée aurait voulu aider
Mais à vivre éloignés on ne peut s’accorder
Tout fait qu’elle oublie le fil de sa vie
Ses joies ses colères et puis même ses amis
Elle était si gentille et pleine de malice
Elle aimait la vie comme une admiratrice
Elle était si douce et pas dominatrice
Son mari tout seul maintenant c’est bien triste
Pour donner du bonheur c’était une impératrice
Mais elle est tombée au fond du précipice
et c’est toute leur vie pour eux deux qui vacille
Sa mémoire l’a trahi elle a tout oublié
Toute une vie passée qui s’est vue s’envoler
Elle qui aimait la vie à cesser de danser
Quand elle est tombée du haut de son escalier
son âme s’est envolée pour l’éternité
Son mari a pleuré et jamais consolé
A trop vouloir l’aimer il a fini par s’oublier

unipolaire maladie poème mémoire vie

  • 694 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 11/08/2022
    RIP
  • Marie Bulsa
    • 2. Marie Bulsa Le 08/02/2022
    C'est un magnifique texte qui fait bien ressortir les sentiments sur cette terrible maladie. Bravo

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !