Les turpitudes d'un poète unipolaire

Visite

Visite

 Pourquoi j’ai cette boule à l’estomac
Et cet air qui me vient de loin
Alors que j’ai tout pour moi
Je ne suis jamais bien
Entravé par mes pensées
Presque impossible de respirer
Toutes ces idées incontrôlées

Qui m’emmènent en terre noire
Là où le soleil ne brille pas
Et la lune n’existe pas
Alors je m’invente un monde
Où la douleur n’a pas sa place
Où mes démons sont mes amis
Loin de tout supplice
Et sans maléfice
Mais tout n’est qu’artifice
Puis je retrouve ma lente agonie
La réalité m’a rattrapé
Impossible d’y échapper
Quoi que je fasse
Où que je sois
Ils reprennent leur place
Et moi la mienne
M’usant à petit feu
M’emmenant là où je ne veux
Dans les ténèbres de mon âme
Comme pour me fracasser le crâne
Mais comme d’habitude
Que de temps perdu
J’arrive à me sauver
Encore une de gagnée
Jusqu’à la fois prochaine
Je sais qu’ils reviendront
Je n’ai plus peur
Je suis prêt à les recevoir
Mais que d’histoires
En attendant je vais pouvoir me reposer
D’un repos bien mérité
Et me préparer
A une prochaine visite

unipolaire maladie poème visite agonie

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Marie B
    • 1. Marie B Le 24/02/2022
    Beaucoup d'émotions
  • Del pinto
    • 2. Del pinto Le 05/11/2020
    Vos écrits sont superbes, a chaque fois une nouvelle découverte qui est un réelle plaisir de lire, toutes les émotions sont là. Dans certains de vos poèmes on s y retrouve parfois, vous avez cette plume qui vole naturellement, on ressent cette douleur, et sans vous rendre compte vous aider sans le savoir des personnes qui vivent la même chose
    Un grand merci et une très longue continuation
    Cordialement
  • Florence
    • 3. Florence Le 21/05/2020
    J'arrive à la fin de votre texte , les yeux remplis de larmes . Merci , bon courage ...

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !