Les turpitudes d'un poète unipolaire

Trou noir

Trou noir

 

C’est dans l’obscurité
Que je me suis perdu
Un rêve écorché
Moi je n’en peux plus

A force de glisser
J’ai fini par sombrer
Un cauchemar éveillé
M’a vite rattrapé
Je me suis paumé
A trop me chercher
Tout avait bien commencé
Et si je ne suis pas bien né
Je suis quand même entier
Avec une particularité
Un esprit dérangé
Qui a fini par se réveiller
Et me force à plonger
Au fond de mon moi
Pourtant à la vie j’y crois
Et je m’accroche à elle
Même si elle m’a coupé les ailes
J’ai envie de voler
Pouvoir m’évader
Sortir de mon sommeil
Comme anesthésié
Par une nature cruelle
Qui ne fait pas de quartier
Attaché à mon pilori
J’y pense et puis j’oublie
Ainsi va la vie
Dans ma tête engluée
J’arrive à m’évader
Les yeux fermés
Je combats la douleur
Celle de mon cœur
Je panse mes plaies
Celles de mon âme
Ma mémoire se souvient
D’une partie de ce refrain
Celui où je suis bien
Celui où je prends ta main
En attendant demain
Que j’aille bien
Et que je me lève enfin

unipolaire maladie poème poète poésie nuit démon

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 09/08/2022
    Prenez soin de vous. Douces Pensées.
  • Léa
    • 2. Léa Le 06/05/2022
    L'espoir est au bout du chemin ❤️❤️❤️
  • Florence Deleurence
    • 3. Florence Deleurence Le 09/06/2021
    Encore un écrit très fort , avec cette volonté qui te caractérise , tel un nageur en apnée , tu plonges dans ce trou noir , tu cherches l'air , tu respires . Tu remontes , tu vis .. Demain sera plus beau !

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !