Les turpitudes d'un poète unipolaire

Regret

Ciel

 Vous êtes partis si vite que je n’ai pu me préparer
Cette souffrance est si intense je la trouve trop dense
Je n’y étais pas préparé on ne peut s’habituer
Rien ne pourra me consoler, ni des larmes pour pleurer
Je reste là seul avec ma rancœur et j’ai très mal au cœur
Déconnecté du monde et au plus profond
Les blessures sont là marquées à jamais

Comme une empreinte indélébile en guise de souvenir
Je suis seul sur ma route sans savoir où aller
C’est un peu la déroute je crois que je suis paumé
Je reste figé le temps ne fait que passer
Qui aurait pu se douter qu’un jour vous partiriez
Je suis seul là avec ma folie et mes rires
Mais je n’ai plus envie, plus envie de sourire
Depuis que vous êtes partis tout semble si triste
Tout semble si gris, je n’ai plus d’appétit
Je ne suis plus dans la ronde qui rythme ce monde
Je crois vous voir à moins que je ne confonde
Vous vous êtes barrés mais j’ai pardonné
Vous ne l’avez pas choisie cette putain de maladie
Celle qui vous a emporté à l’orée de votre vie
Elle a pu vous saisir comme ça sur le vif
On ne l’a pas vu venir et encore moins partir
Elle vous a emmené sans demander votre avis
Vous étiez plein de malice mais elle était pleine de vice
Dans votre corps y’a fallu qu’elle se hisse
Impossible pour la médecine de lui serrer la visse
Vous vous êtes envolés s’en prendre vos hélices
Et moi je reste assis sans que plus rien ne glisse
Debout pour vous, Je reste sur ma piste
En pensant à vous c’est tout sauf un délice

unipolaire maladie poème route souffrance

  • 694 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 06/08/2022
    On n'est jamais préparé à la mort de ses proches. La vie est ainsi faite. Mais ils vivent et vivront toujours en nous. Le temps apaisera vos souffrances sans effacer totalement les cicatrices. Et je suis certaines que vos âmes se sont déjà retrouvées. Tendresse.
  • Léa
    • 2. Léa Le 26/03/2022
    Bisous Tendresse de Genève
  • Léa
    • 3. Léa Le 26/03/2022
    Beau week-end Poète
  • Léa
    • 4. Léa Le 26/03/2022
    Quel beau cri d'amour ❤️
    On ne perd jamais les gens qu'on aime. Même après leur mort ils vivent en vous.
  • BOLLE BELLA
    • 5. BOLLE BELLA Le 29/12/2020
    Bonsoir c'est magnifique comme la plupart de ceux que j'ai visionnés. Merci pour tous ces beaux mots en espérant qu'ils effacent l'amertume des maux !!!!

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !