Les turpitudes d'un poète unipolaire

Les abysses

Abysse

Ça fait bien longtemps que je suis dans l’errance
Assujetti aux moindres turbulences
Je vous regarde du haut de ma potence
Cette fois ça y est je crois je suis en trance
Les abysses me choppent et m’interpellent

Il faut que je me souvienne que je ne sais plus nager
J’aurais voulu les domestiquer afin de leur parler
Mais s’ils ne sont pas à moi alors je suis à eux
Je suis même devenu leur passe-temps favori
La nuit souvent quand il me sortent du lit
Je sombre si vite que parfois ils en rient
Et sans le moindre émoi ils me pointent du doigt
Il faut que je sois fort il faut que je sois digne
Pas question que j’abdique je me sors des abysses
Je fais comme je peux ça y est je me hisse
A trop vouloir veiller j’ai fini de rêver
Force est de constater que mes nuits sont hantées
A tout le temps descendre je fini par craquer
Il faut que je pardonne toute cette cruauté
Plutôt que de sombrer je veux me réveiller
Je voudrais être un oiseau, si haut m’envoler
Loin de ces tarés tout encanaillés
Eux ce sont mes démons
Je ne suis que leur pion
Passe-temps favori la persécution
Il faut absolument que je me tire du fond
Ce coup-là ça y est j’attaque l’ascension
Je n’ai plus jamais la tête dans les étoiles
A la place je vois juste un vilain voile
Ou sont mes souvenirs d’antan
Ceux de quand j’étais enfant
Il se sont estompés avec le temps
Impossible pour moi d’en faire autant
Même si vous trouvez ça dément
J’y retourne tout le temps
Dans ces tunnels pas blancs

unipolaire maladie poème abysse démon

  • 694 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Commentaires

  • Julie
    • 1. Julie Le 02/04/2022
    ❤️❤️❤️
  • Marie B
    • 2. Marie B Le 07/01/2022
    Waouh. Splendide
  • La tigresse insoumise
    • 3. La tigresse insoumise Le 02/05/2020
    Superbe ....

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !