Les turpitudes d'un poète unipolaire

Le chat

Le chat

Je suis comme les chats
Je me balade dans l’obscurité
Avec la lune pour me guider
A chaque fois que je suis tombé
J’ai atterri sur mes pattes
Ou je fini par me relever
Toujours à marcher sur les toits
Ville ou campagne Je suis le roi

Il faut que je glisse
Au fond du précipice
Et puis je me hisse
Si jamais tu m’embêtes
Que tu me prends la tête
Je sors mes griffes
Et je te tapisse
Je suis félin ça vraiment j’y tiens
Même si je t’appartiens
Jamais tu me tiens
Un petit peu maniaque
Mais jamais patraque
Une souris je la traque
Un petit peu cruel
La nuit dans les ruelles
Je fais les poubelles
Et puis la journée
J’aime me reposer
Donne-moi à manger
Je te laisserai me caresser
M’entendre ronronner
Et j’irai gambader
Si la nuit on est tous gris
Mon pelage lui varie
En Egypte je suis un dieu
Pas trop fidèle à vos yeux
Pourtant sincère et spontané
J’aime la délicatesse
Mais aussi ma maitresse

unipolaire maladie poème chat félin

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 08/08/2022
    Joli hommage aux chats ! Ma préférence : les chiens.
    Mais j'aime beaucoup les animaux et mène un combat pour la cause animale. Merci de penser à eux. Ils font partie de notre monde et nous nous devons de les protéger. De plus, étudiante en médecine, je sais combien les animaux peuvent aider à guérir. Ils sont des compagnons indispensables. Tendres Pensées.
  • La tigresse insoumise
    • 2. La tigresse insoumise Le 02/05/2020
    Moi qui suis féline je m’y reconnais un peu très belle description du chat

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !