Les turpitudes d'un poète unipolaire

Colibri

Colibri

Dans mon monde de souffrance
Vous êtes mon errance
Loin de mes turbulences
Vous êtes ma romance
J’attends que ça commence
Et j’entre dans la dance
C’est à vous que je pense
Dans mes moments de démence
Quand ça devient trop intense

Vous êtes mes ailes
Grâce à vous je traverse et même je transperce
A toute vitesse Les chemins de traverse
Vous êtes mes enfants jamais assourdissant
Ni même abrutissant
Plutôt réconfortant
Vous avez vite grandit
Avec les peines de la vie
Sans haine et bien fini
Comment ne pas vous aimer
 Vous qui m’avez épaulé
A l’âge où l’on doit s’amuser
La vie ne vous a pas épargné
Toute la famille décédée
Vous avez dû cogiter
Et c’est dans la difficulté
Que vous vous êtes affirmées
Vous êtes ma fierté
Ce que j’ai fait de mieux
Là j’ai été studieux
Vous êtes si radieuses
Et souvent très joyeuses
Alors soyez heureuses
Ne soyez pas anxieuses
Profitez de la vie
Une tranche bien saisie
Mettez de la poésie
Même un peu de folie
Mais surtout pas d’ennui
Vous êtes mes colibris
Je vous aime à la folie

unipolaire maladie poème Colibri enfant

  • 694 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 05/08/2022
    Nos enfants sont notre âme sur terre. Prenez soin de vos petits colibris et que l'amour que vous leur portez vous porte vers des lendemains remplis de bonheur, de joie et d'amour. Prenez soin de vous. Tendres Pensées.
  • Léa
    • 2. Léa Le 06/04/2022
    ❤️❤️❤️
  • Léa
    • 3. Léa Le 06/04/2022
    Ravissant et émouvant
  • Marie Bulsa
    • 4. Marie Bulsa Le 07/01/2022
    Superbe ❤❤

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !