Les turpitudes d'un poète unipolaire

Société

Societe

A quoi ça rime tout ça
On se bâtit un avenir
Mais c’est un château de cartes
Au moindre courant d’air
Tout retombe à terre
On se dit que tout va bien
Faut pas effrayer son prochain

En vrai t’es dévasté
Mais il faut continuer
Vas-y mon gars faut s’accrocher
A quoi ça rime tout ça
Faut décevoir personne
Même si dans ta tête résonne
 Cet air qui te sonne
Tu crois que t’es personne
Ça sent le repli
A défaut de repos
Je suis libre mais
J’ai des chaines au cerveau
Qui m’empêche d’avancer
A quoi ça rime tout ça
Cette société bien compartimentée
Qui te met dans une case
Très peu peuvent en changer
En tout cas pas grand monde
Du bas vers le haut
Fils de rien tu vivras rien
Né bourgeois tu seras bourgeois
Chacun à sa place
Et les notables seront bien gardés
A quoi ça rime tout ça
Tu te dis que tu vas partir
Emmener ta famille
Mais pour aller où
Est-ce différent ailleurs
Tu feras pareil
Tu fermeras ta gueule
Pas de bruit
Ne rien dire
Faut surtout pas déranger
A quoi ça rime tout ça
La société nous a formaté, pas possible d’y échapper sinon on te montre du doigt, sinon t’es un moins que rien, un marginal tu trouveras pas ta place. Mais de toute façon t’as pas ta place alors merde, merde à tout ça, merde au système, Merde aux cons qui veulent te dicter ta vie à grands coups d’artifice sans se soucier de ce que tu es de ce que tu représentes pour d’autres, merde à tous ces bouffons aux idées nauséabondes qui pensent que certains sont supérieurs à d’autres, merde à ce système qui nous bouffe comme un gros ver et merde au pognon qui gouverne le monde. Merde aux dictateurs, aux guerres, et à tous ces connards qui polluent la planète pour s’enrichir sur le dos des plus pauvres. Alors oui merde aux cons

unipolaire maladie poème société merde

  • 694 votes. Moyenne 4.5 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 06/08/2022
    Celà doit être ça la paix. Ne dépendre de personne. Ne rien attendre du reste du monde, vivre pour soi. Et durer si tout va bien.
  • Léa
    • 2. Léa Le 28/04/2022
    Vivre pour soi et non pour les autres, non ? Mille bisous ❤
  • Lina
    • 3. Lina Le 23/12/2021
    Tout est juste oui ...il n'y a rien , le ce qu'on voit est illusion , et l'invisible est vérité :ce que l'on voit avec l'âme .Tout commence par l'ouverture du cœur. L''essentiel est d'aimer .
    Avec amour et résonance .
    Li
  • andrée Phoénix-Baril
    • 4. andrée Phoénix-Baril Le 20/01/2021
    Je pense a une réponse pour vous, a ce magnifique poème ,
  • fiore chantal
    • 5. fiore chantal Le 08/06/2020
    Pour résumé UN GRAND MERDE AUX CONS
    Plaisir de vous sentir plus combatif
    Plus facile de combattre les cons que vos démons
    Vous n'êtes surement pas seul pour dire merde a ce système
    Alors ont avance et on avance
    Un pied devant l'autre et le monde finira par changer
    Notre persévérance est a toute épreuve
    Nous qui avons tellement souffert

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !