Les turpitudes d'un poète unipolaire

Sirène

Sirene

Au milieu de mon enfer
Coule cette rivière
J’y vais pour me soustraire
A mes folles chimères
Désœuvré abusé
Je n’arrive plus à crier

Je suis prisonnier
De toutes mes pensées
Je cherche un Arc-en-ciel
Où je pourrai m’abriter
Une arche de Noé
Sans y être attaché
Je voudrai m’évader
Mais je suis retenu
Par des chaînes occultes
J’ai rêvé de partir
Mais pour aller où ?
Peu importe la destination
Peu importe l’endroit
De toute façon
Mon esprit est ailleurs
Et mon âme me tiraille
Pourtant Dans cette rivière
Se baigne une sirène
Elle m’a pris par la main
Pour m’emmener vers demain
Son sourire en coin
M’a fait du bien
Passager solitaire
J’ai trouvé l’Arc-en-ciel
Et j’ai fui les ténèbres
Maintenant si j’y retourne
C’est pour voir ma sirène
Avec qui je me baigne
Dans cette rivière
Et du milieu de cette eau
Je regarde mes démons
Qui me laissent au repos
Mon esprit s’apaise
Et mes souvenirs reviennent
Je me rappelle à eux
Le temps d’une baignade

unipolaire maladie poème nuit démon

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 12/08/2022
    Magique ❤ Bonjour à votre sirène
  • Marie Bulsa
    • 2. Marie Bulsa Le 09/06/2022
    Merveilleux et cette sirène qui te tend la main est merveilleuse image. Te faire du bien, c'est important. ❤❤
  • Léa
    • 3. Léa Le 06/05/2022
    Mille bisous ❤️
  • Florence
    • 4. Florence Le 10/12/2020
    C'est doux, léger. Magnifique.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !