Les turpitudes d'un poète unipolaire

Résilience

Resilience

Ma tête est un champ de mines
Qui s’enfonce dans les abîmes
Je me lève je joue je tire
Mais à la fin c’est moi qui perds
Je ne sais pas quel sortilège
Mais je suis pris au piège

Au pilori là où je suis
Je ne vois pas de sortie
Et j’ai cette voix qui me tiraille
Qui me dit vas-y lève-toi et marche
 Alors je m’enfonce dans la nuit noire
Avec la lune de sang comme réverbère
Mais où aller tout est dévasté
Mon champ de bataille est condamné
Tandis que moi je suis damné
Je voudrai tout oublier
Mais ma mémoire est sélective
Toutes mes joies ont disparu
La tristesse prend le dessus
J’ai envie de tout foutre en l’air
De partir pour recommencer
Mais la distance n’a que faire
Le malheur est sans frontière
Il se repend comme une chimère
Qui envahit ma tête
Tant de doutes tant de routes
Comment choisir sans se tromper
Il faut bien dire je suis paumé
A vue je navigue ma boussole est pétée
Dans le noir une lueur je crois que c’est toi
Pourtant c’est pas possible
Tu es partie et j’hallucine
Mes démons se jouent de moi
Ils me détraquent encore une fois
Pour m’attirer vers eux
Vers ce lieu que je ne veux pas
Vers ces abysses sans lumière
Qui puent la mort et la misère
Alors je pense au jour où je vais renaître
En attendant je cherche le vert
Un coin de terre où il fait bien être
Loin de la grisaille en pleine lumière
Un peu de repos ne serait pas de trop

unipolaire maladie poème nuit démon

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 06/05/2022
    Le temps de la reconstruction viendra ❤️❤️❤️
  • Matignon
    • 2. Matignon Le 31/07/2021
    Je vous aime , il t'aime , nous t'aimons , lâche prise .
  • Elfiqueangel
    • 3. Elfiqueangel Le 26/11/2020
    Lutter dans cette incertitude
    Comme frapper dans le vent
    Mène le corps et l'âme à l'épuisement
    Où survivent et s'alimentent les turpitudes

    Dans les ténèbres de ta tourmente
    Un autre chemin peut se frayer
    Comment marcher en dilétante
    Sans se cogner, se blesser

    Savoir attraper et tenir la main qui se tend
    Survivre en partageant démons et doutes
    Sans contraintes, tabous tout simplement
    Soutenu dans la torpeur, on trouve parfois la route

    Elfiqueangel (derrière les remparts des sourires se cache souvent une mélancolique et douloureuse part d'ombre...)
  • Florence
    • 4. Florence Le 24/11/2020
    Tant de doutes, tant de routes... Poignant comme toujours..

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !