Les turpitudes d'un poète unipolaire

Repli

Repli

Résonne en moi cet air de repli
Le même que j'ai écouté tant de fois
Celui que je suis seul à entendre
Et sûrement même à comprendre
Je le suis c’est plus fort que moi
Il m’emmène au fond de mon moi
Là où mon âme est vraiment si noire

Que ne passe la lumière du soleil
La réalité s'est estompée avec zèle
Pour laisser place à mes obscures pensées
Ce coup-là-là je ne peux plus avancer
Ils ont réussi à me faire tomber
Mon cœur va encore chavirer
Me relever est devenu vital
Même si je n’irai pas au bal
Tout hélas est devenu banal
Comme si tout était normal
Alors pourquoi j’ai si mal
Faudrait que je mette un coup de balai
Dans ma tête mais y’a rien à faire
Tout ce que je sais faire c’est me taire
Après tout je sais si bien faire
Je suis mort tant de fois
Que je ne reste en émoi
Je ne regarde plus devant moi
Cette fois-ci c'est Peut-être vrai
Pourtant jamais je n’abandonnerai
S’il le faut je me relèverai
Du courage je crois que j’en ai
Mais je ne le saurai peut être jamais

unipolaire maladie poème obscure repli

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 05/05/2022
    Doux baisers de Genève
  • Léa
    • 2. Léa Le 05/05/2022
    ❤❤❤
  • Léa
    • 3. Léa Le 05/05/2022
    Doux baisers de Genève
  • Léa
    • 4. Léa Le 05/05/2022
    Un gos bug
  • Léa
    • 5. Léa Le 05/05/2022
    Disparaître
  • Léa
    • 6. Léa Le 05/05/2022
    Sourire à sa maladie, c'est lui laisser le temps de disparate ❤❤❤
  • Léa
    • 7. Léa Le 05/05/2022
    Bonjour Poète

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !