Les turpitudes d'un poète unipolaire

Passe-temps

Passe temps

Dans ce brouillard épais je navigue à vue
J’ai en moi toute cette déconvenue
Qui hante mes nuits et me fait arpenter les rues
Personne ne me voit personne ne m’a vu
Quand l’aube ressurgit je rentre chez moi

J’enlève mes habits et je me mets au lit
Il faut que j’en sorte il est bientôt midi
Mais il m’est impossible de me reposer la nuit
C’est là qu’ils arrivent mes démons maudits
Ils hantent ma vie sans même un sourire
Des fois si j’ai peur c’est de devoir partir
Alors je pleure jusqu’à en souffrir
Et puis je me dis faut se ressaisir
Alors aujourd’hui j’ai décidé de rire
Tout en douceur moi je m’éclipse
Même s’ils sont présents avec leur cruauté
Je vais quand même pas m’apitoyer
Ce serait leur faire trop d’honneur
Pas question pour l’heure d’abdiquer
J’ai décidé qu’il fallait voyager
Alors dans ma tête je fais le grand saut
Je rejoins le ciel et ses montagnes roses
Même si c’est pas vrai c’est tout sauf morose
Je vogue vers le soleil et je me réchauffe
Il m’arrive même de prendre la pose
Je reviens sur terre dès que j’ai ma dose
Et là mes chimères attendent que je chute
Qu’est-ce que ça peut faire je pars dès que j’en rêve
La seule chose que j’espère, je ne veux plus qu’elles m’agressent
Alors je scrute le ciel et les océans
A la découverte d’un autre passe-temps
Un coup je vole un coup je plonge et des fois les deux en même temps
Un jour je poserai mes valises dans l’espace-temps
Je vous retrouverai ce sera comme avant
Mais en attendant je dois me démener
Rester bien vivant ne m’est pas un jeu d’enfant
Vous revoir quand viendra le temps
J’en fais la promesse mais je vais de l’avant
Et je continue mes voyages en vous attendant
Veillez sur moi mais veillez sur eux la famille c’est précieux
Je veux comme tout le monde devenir vieux
Et en bonne santé cela serait mieux
J’ai le cœur qui bat l’esprit qui chavire
Il m’arrive parfois d’entendre vos rires
Mais je ne sais pas si c’est la folie
De toutes les façons ça peut pas être pire

unipolaire maladie poème nuit démon

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Marie Bulsa
    • 1. Marie Bulsa Le 18/03/2022
    Splendide !
  • Elfiqueangel
    • 2. Elfiqueangel Le 29/11/2020
    Tu erres dans la nuit lasse
    Cherchant le bon chemin
    Loin ces démons rapaces
    Faisant de leur proie, ton chagrin

    Ils se nourrissent sans fin
    De tes tourments et douleurs
    Ils creusent en viles malins
    Tes craintes et tes frayeurs

    Chaque sourire que tu esquisses
    Est une victoire sur leur trépas
    Chaque joie vécue comme un délice
    Les éloignent de toi, pas à pas

    Laisses entrer la lueur des bougies
    Dans ton cœur et ton esprit
    Que se réchauffe ton âme meurtrie
    Que tu sois plus serein au fil de ta vie

  • Florence
    • 3. Florence Le 02/11/2020
    Une lecture très émouvante..
  • Florence
    • 4. Florence Le 02/11/2020
    Une lecture très émouvante..

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !