Les turpitudes d'un poète unipolaire

Nomade

Nomade

Où veux-tu que je sois
Là tu n’y es pas
Qui veux-tu que je sois
Je ne suis plus rien sans toi
Je te cherche en vain
Je partirai avec les nomades
Peuple du monde

A ta recherche dans le désert
Je gravirai les dunes de sable
Parcourrai toutes les oasis
En espérant que tu y sois
Je me refuse de ne plus te voir
J’apprendrai la survie
Dans des endroits où on ne vit
Je ne puis me résigner
A ce que tu ne sois plus là
J’apprendrai à voler
Puis survolerai le monde
Afin de te trouver
Je te chercherai dans tous les océans
D’ombre et de lumière
Je te chercherai dans tous mes rêves
Qu’ils soient doux ou cruels
Et tant pis s’ils se brisent à terre
Je volerai avec les aigles
Pour partir vers les étoiles
Et si je t’y retrouve
Je te ramènerai avec moi
Je te protègerai des comètes
Et des pluies diluviennes
Une fois revenus sur terre
Je te raconterai mes périples
Pour te retrouver
A trop vouloir mourir on en oublie de vivre
Mais sans toi quel intérêt
Il n’y a plus d’essentiel
Alors laisse-moi te guider
Revenir avec moi
Quel est ce goût amer
Et cette musique qui berce ton refus
Je t’ai cherché partout sans jamais te trouver
Je sais que tu ne peux revenir on ne réinvente pas le passé
La mort t’a cueillie
Il y a bien longtemps maintenant
Et depuis je deviens fou
Je rêve de toi, je te vois dans la rue
Je ne peux m’abandonner à la dure réalité
Me dire que t’es partie
Que tu ne reviendras plus Je vais te retrouver
Là-bas…

unipolaire maladie poème nomade desert

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !