Les turpitudes d'un poète unipolaire

Mort subite

Mort subite

Tu as quatre mois
Tu es un bébé
Tu n’as que quatre mois
Et tu viens de décéder
De la mort subite
La vie n’est pas subtile

Qu’y-a-t-il d’utile A voler un enfant
A l’arracher à ses parents
Jusqu’à la fin des temps
Par une belle journée
Tu as cessé de respirer
Par une belle journée Tu t’es mis à voler
C’est le cœur déchiré
Que tes parents ont continué
Mais trop de pression
Par cette séparation
Chacun de leur côté Ils s’en sont allés
Ta mère ne s’est jamais vraiment consolée
Toute sa vie elle aura pleuré
Le chagrin aidant elle n’a pas surmonté
Le cancer s’est chargé de le lui rappeler
Mais à bien y réfléchir
C’est son chagrin qui l’a tuée
Kevin tu étais en bonne santé
Mais la mort subite s’en est mêlée
La mort est venue te chercher
Et tu as chaviré
Je suis ton oncle et je ne t’ai pas oublié
Dans ma mémoire tu restes gravé
A tout jamais ton prénom est marqué
Aujourd’hui tu serais grand
Avec sûrement des enfants
Mais la vie en a décidé autrement
Maintenant tu es avec ta maman
Elle t’a rejoint sûrement pas très loin

unipolaire maladie poème mort subite

  • 453 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !