Les turpitudes d'un poète unipolaire

Descente

Descente

Je renoue avec le passé
La descente est amorcée
Une chute qui va tout dévaster
Sur le chemin tout emporter
Ma mémoire commence à se figer
On n’enterre pas ce qui l’est déjà

On n’oublie pas on vit avec
Nos souvenirs nous accompagnent
Du présent au futur au fur et à mesure
Que le temps passe et repasse
Et que nos chers trépassent
Il ne nous reste plus que ça
Les traces de toute une vie
Mêlée à celle des autres
S’enfuir ne sert à rien
La vie est là et elle te tient
Et quand tu ne te sens pas bien
Tu te dis qu’elle n’est rien
Mais pour un instant,
Pour un instant seulement
Car quand tu reviens tu te souviens
Tu le sais bien, elle n’est pas rien
Alors tu t’accroches tu sors de ta mémoire
Tu renoues avec le présent
Mais pour le moment je suis en pleine descente
Alors avant de me rappeler il faut remonter
Combattre mes fantômes venus me chercher
Réussir à m’extirper de leurs longs bras
Je commence à me battre ils sont dans ma tête
Pourtant si réel que je peux les sentir et les toucher
C’est un combat de tous les instants
Eux ou moi qui l’emportera
Si j’arrive à avoir l’ascendant
C’est toujours de courts instants
Ils me pointent du doigt
Et reviennent en moi
Impossible de m’en défaire
Comme une âme en peine j’ère
Ils se mélangent à ce qu’il reste d’eux
Ils voudraient que je sois malheureux
Mais je ne les laisse pas faire
Je remonte peu à peu
J’ai décidé d’être heureux

unipolaire maladie poème descente souvenir

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !