Les turpitudes d'un poète unipolaire

Campagne

Campagne

Demain, à l'aube
A l'heure où se lèvent les oiseaux
Le sac sur le dos
Je partirai
Quand la campagne s’éveille
A l’heure où elle est la plus belle

Je partirai A la recherche de mon ailleurs
Je franchirai ces collines
Je traverserai la forêt
Peut-être même que je m’y arrêterai
Chercher mes démons
Leur dire que je n’ai plus peur
Que je cherche ma route
Là où il n’y a pas de gouffre
Là où ils n’ont pas leur place
Et que je les laisse à leurs souffrances
Je gravirai les montagnes noires
Franchirai les sommets
Me chercherai un abri
Pour y passer la nuit
Loin de mes chimères
Qui je le sais me chercheront
Mais ne me trouveront
Car le vent me portera
Vers cet ailleurs tant attendu
Partir de là où tu n’es plus
Je ne chercherai pas à te rejoindre
Car j’ai tant à faire ici
Simplement partir
Pour me retrouver
Sans artifice
Sans chimie
Sans alchimie
Juste moi et mon ombre
Je suis depuis trop longtemps l’ombre de moi-même
Il est temps d’aller voir ailleurs comment je suis
Retrouver le goût et mes envies
Peut-être même que je ferai la paix
Avec mon principal ennemi
Moi

unipolaire maladie poème campagne aube

  • 454 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 28/04/2022
    ❤❤❤
  • Léa
    • 2. Léa Le 28/04/2022
    Partir pour mieux revenir ❤
  • Bulsa Marie
    • 3. Bulsa Marie Le 09/12/2021
    "Chercher mes démons" important. Texte splendide.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !