Les turpitudes d'un poète unipolaire

Un monde sans pitié

Un monde sans pitie

Lentement je glisse
Ca y’est je dévisse
Arrivé en bas je me hisse
Sortir des abysses
Telle est ma devise

Pourquoi suis-je maudit
Pour moi pas de paradis
Je les entends ils arrivent
Dans les rêves morbides
De mes nuits sordides
Pas de doute à avoir
Dès que je peux j’me tire
Mes démons de fortune
Sont entrés dans ma tête
Ils veulent que j’capitule
Que je me laisse dériver
Dans les entrailles de la bête
Laissant derrière moi
La réalité
Pour ce monde sans pitié
Jusqu’au petit matin
Je reste prostré
Pas encore endormi
Mais pas bien réveillé
Le cerveau embrumé
Et les yeux englués
Je reviens parmi vous
Et comme à chaque fois
Le temps refait surface
Je suis parti plusieurs heures
Depuis plusieurs années
Un voyage incertain
Dans les bas-fonds de mon âme
Mangeant mon pain noir
J’y fais couler des larmes
Les yeux rouges et humides
Je retourne à la vie
Il s’agit d’assurer
On pourrait me démasquer
Je n’ai plus rien à partager
Sauf de la peine à donner
Mais reste encore une flamme
Qui réchauffe les cœurs
Le leur et puis le mien
Que je tiens dans la main

unipolaire maladie poème poète poésie nuit démon

  • 455 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 06/05/2022
    Survie et pas serviette
  • Léa
    • 2. Léa Le 06/05/2022
    L'instinct de serviette est toujours le plus fort ❤️❤️❤️
  • Marie Bulsa
    • 3. Marie Bulsa Le 17/01/2022
    C'est très bon ! Magnifique
  • Lydie
    • 4. Lydie Le 02/01/2022
    Douceur
    Tendresse
    Lumière
    Amour
    Pour Toi
  • Florence
    • 5. Florence Le 09/09/2021
    Un écrit très fort , tes vieux démons te ne lâchent pas... C'est toi le maître , ne l'oublie pas . Ce n'est pas leur monde , c'est le tien...

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !