Les turpitudes d'un poète unipolaire

Puzzle

Puzzle

J’ai cru cette fois-ci
Que j’allais crever
Les yeux remplis de misère
Sans avoir réalisé mes rêves

Je voudrais une trêve
Un moment en jachère
Que je puisse me refaire
Souffler un peu
Oui juste un peu
Mais la bête est coriace
Elle est même vorace
Elle se nourrit de moi
Ensevelit ma vie
Mes rires mes sourires
Et même mes envies
Elle me laisse juste mes soupirs
Dans la moiteur grise
Du ciel de ma vie
Je fais l’esquisse
D’un rêve en devenir
Que la bête s’épuise
Qu’elle finisse par partir
Que je reprenne le goût de vivre
Enlever mes pansements
Même en prenant mon temps
Je veux que le vent
Qui souffle dans mon cou
Balaie mes tourments
Et chasse mes coups de mou
Même dans tout ça je pense à vous
Des images mises bout à bout
Le puzzle de ma vie
Remplit de trous
Les morceaux arrachés sont à recoller
Le tableau est sombre et décroché
Il est temps pour moi de me réveiller
Même si je sais c’est pas gagné
Je vais tout péter
Tout balancer
Je ne vais pas me laisser dompter
C’est moi le taulier
Je vais lui montrer
Bientôt il va me supplier
De le laisser et de le libérer

unipolaire maladie poème poète poésie nuit démon

  • 455 votes. Moyenne 4.8 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 21/04/2022
  • Léa
    • 2. Léa Le 21/04/2022
    Prenez soin de vous
  • Michèle
    • 3. Michèle Le 01/12/2021
    Merci pour cet écrit si fort. Merci pour la résilience toujours présente tout au fond de tes textes, en leur cœur.
    Merci pour ton courage. Du courage pour continuer ce chemin douloureux. Je pense très fort à toi, mon cher Hervé.
  • FLORENCE
    • 4. FLORENCE Le 23/11/2021
    Encore un écrit très fort , le vent qui souffle dans ton cou , va te donner le goût du désir , de te battre , le temps d'aimer ..

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !