Les turpitudes d'un poète unipolaire

Promesse

Promesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Je voudrais t'emmener
Loin de tes doutes
Avec toi faire un bout de route
Partir sur une île
Pour tout reconstruire

Emprunter un autre chemin
Te montrer que tout est possible
Et que si c'est pas assez
Alors ailleurs on ira chercher
Ce qui nous manque
Pour être bien
Mais perds pas espoir
Tu verras on la vivra
Notre belle histoire
On laissera nos malheurs
Et notre colère là-bas
Loin de l'endroit qu'on aura choisi
Là où commencera notre nouvelle vie
Sans tristesse et sans précipice
A l'abri des regards
Que tu puisses t'épanouir
Je verrai dans tes yeux
Cette flamme qui réchauffe un petit peu
Et dans ton cœur je lirai un début de bonheur
Loin de la ville et de ses bruits
Tu reprendras goût à la vie
Ne pleure pas
Sèche tes larmes
Et fais tes bagages
Ce coup-là on s'en va
Je ne te laisserai pas
Dans ta tristesse
Sans rien faire
Je t'aime tu sais

unipolaire maladie poème poète poésie nuit démon

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 09/08/2022
    ❤❤❤
  • Léa
    • 2. Léa Le 06/05/2022
    L'amour, le vrai, le grand survit à tout ❤️❤️❤️
  • Lina
    • 3. Lina Le 29/09/2021
    Bravo ! juste pour moi, allez! viens on part ...
  • Florence
    • 4. Florence Le 28/04/2021
    Quel texte magnifique .. Ne pleure pas , sèche tes larmes .. J'arrive au dernier mot , les yeux mouillés d'émotion .

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !