Les turpitudes d'un poète unipolaire

Galère

Galere

 

Je suis arrivé au bout de mon chemin
Celui que j’emprunte
Quand ça ne va pas bien
Il ne m’emmène nulle part
Je vais essayer de trouver une autre voie
Dans la pénombre de ma vie

J
e cherche un centre d’intérêt
Quelque chose sans conflit
Un endroit où je pourrai m’extraire
Dès que le besoin s’en fait sentir
Je refuse l’hôpital maudit
Pour moi, c’est un mouroir
Surtout pour les unipolaires
Je ne suis pas malade
Juste différent
J’écoute la sentence
Et me sauve avec véhémence
Avant de sombrer dans la démence
J’essaie de renouer avec le temps
Si mon sang noir transpire
C’est que ce qu’on me propose est pire
Si mon âme se tire
C’est que c’est pas terrible
Et mon esprit quant à lui
A décidé de ne plus venir
Reste ma mémoire qui lentement s’effile
De tous mes bons souvenirs
Laissant la part belle
A tous ces sévices
Ils ne sont pas corporels
Mais pas moins diaboliques
Mes chimères aiment y faire
Un petit nid douillet
Rempli de saloperies
Et de mauvais souvenirs
C’est pour elle
Un terrain de jeu fantastique
Faire venir Lucifer Serait
pour elle magique
Je ne suis pas encore prêt
A partir en enfer
A la chaleur des flammes
Je préfère le froid de l’hiver
A la compagnie du diable
Je préfère la galère
Je parcourrai l’océan de ma vie
Et à tous ceux que j’aime
J’irai rendre visite
Et s’il le fallait je me diviserai en deux
Pour voir tout ce petit monde
Avant d’entrer dans la ronde

unipolaire maladie poème nuit démon

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Nolwen
    • 1. Nolwen Le 10/08/2022
    Douces Pensées. Ne jamais perdre espoir. Tendresse.
  • ElfiqueAngel
    • 2. ElfiqueAngel Le 21/03/2021
    Personne ne peut imaginer,
    Tes peurs, tes angoisses,
    Ces douleurs sans crier
    Ces étaux qui te froissent.

    Personne ne peut être à ta place,
    Tu es seul à lutter face à ses démons,
    Même si l'on voulait briser cette glace,
    Derrière le miroir, ton âme ferait faux bon.

    Personne ne peut empêcher cette marée noire,
    D'envahir tes rivages, au rythme des écumes,
    De polluer les coraux de tes rêves, ta mémoire,
    Jusqu'à encrer les les maux à travers ta plume

    Certains, juste tiendront ta main dans la tempête,
    Te guideront vers un endroit isolé, calme, serein,
    Où tu pourras vivre cet enfer qui embrume ta tête,
    Sans un mot juste être là pour toi sur le même chemin.

    Tendresses Ô mon Doux dragon
  • ElfiqueAngel
    • 3. ElfiqueAngel Le 21/03/2021
  • Florence
    • 4. Florence Le 18/02/2021
    De l'emotion , de la tristesse , je ne retiendrai que l'espoir et le courage . Et tu en as , vis sans jamais t’arrêter .

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !