Les turpitudes d'un poète unipolaire

Emprisonné

Coeur enchaine

Il est cinq heures, il fait nuit dehors, il fait noir dedans
Plus de cri, plus de peur ils sont partis avec mes envies
Pourtant je sais qu'ils vont revenir, ils me hantent, et pas seulement la nuit
Je suis là, seul, prostré en face de mon image, comme dans un miroir

Je regarde la scène sans la moindre peine, sans la moindre haine
Juste l'amer constat de ce que je suis devenu, un zombi sans la moindre quiétude
Sans la moindre amertume Là, à attendre le temps qui passe
Suspendu au vide par mes chaines j'attends qu'elles cassent pour que je me libère
Je me suis abîmé à les contempler et je vais rester à être obsédé par toutes ces idées
Noires de désespoir, le dégoût m’obsède je vais disparaitre
Il n'est que cinq heures et déjà mon cœur n'est plus en lumière

unipolaire maladie poème emprisonné ténèbre

  • 694 votes. Moyenne 4.6 sur 5.

Commentaires

  • Léa
    • 1. Léa Le 09/05/2022
    Il y a toujours un soleil qui brille en nous ❤️❤️❤️
  • Marie Bulsa
    • 2. Marie Bulsa Le 24/01/2022
    Que te dire de plus. Stressant et tellement beau. Même pas. Splendide.
  • Sethi
    • 3. Sethi Le 25/11/2020
    Tjrs aussi poignant.
  • Sylvie GP
    • 4. Sylvie GP Le 22/04/2020
    Ces ténèbres qu'on connaît tant. Quel bonheur quand on se remet en mouvement, qu' on savoure les petits bonheur chaque jour.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !