Les turpitudes d'un poète unipolaire

Deux Aigles

Aigle

Vos ailes déployées vous vous êtes envolés
De ce ciel bleu j’ai voulu m’imprégner
Le vent vous a poussé je n’ai pu vous attraper
Sans artifice impossible d’y arriver
Pourtant je vous assure que j’ai tout essayé
A frôler les nuages on risque de chuter
A trop vouloir voler on frise de tomber
J’ai fini par comprendre que je ne suis pas à prendre
Si ma place est ici-bas et pas dans les étoiles
La vôtre est là-haut au-dessus des montagnes
Pourtant je vous sens à côté de moi
Un souffle léger qui parfois m’accompagne
Comme deux aigles je vous vois tournoyer
Je fais rien que rêver mais ça va me rassurer

Vos ailes déployées vous vous êtes envolés
Léger comme la brise vous aimez virevolter
Le vent vous a poussé vous m’avez dépassé
J’aurai voulu vous saluer avant de vous quitter
Mais ici rien ne vous a épargné
C’est alors bien pressé que vous vous en êtes allés
Je n’ai plus qu’à rêver que vous m’accompagnez
Rejoindre les aïeuls qui sont nos alliés
La vie vous a fait un vilain pied de nez
Moi j’aurai tellement voulu vous aider
On avait déjà tellement bien avancé
A trop vouloir en faire on finit par craquer
tu étais mon frère et tu étais ma sœur
Et vous n’êtes plus ailleurs mais juste dans mon cœur

aigle unipolaire maladie poème envolé

  • 454 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

 

Turpitudes livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour vous procurer le livre rendez-vous https://lelivre-et-laplume.com/
 

Bienvenue dans l’univers de Dragon noir,  un  peu  sombre  certes  mais  jamais austère ; vous y trouverez même de la couleur.
Je combats mes maux à travers les mots, où beaucoup se retrouvent. J’espère que vous vous plairez dans cet uni - vers
malgré tout doux et agréable. Mon écriture est parfois bancale ou maladroite, mais toujours sincère et spontanée. 
Les  démons  et  les  chimères  sont l’image de ma maladie.
Je suis unipolaire, je vis avec. Quand la maladie se fait trop insistante, pour la contrer, entre descente dans les ténèbres et phases stables,
j’ai choisi d’écrire en partie sur elle. L’autre partie de mes écrits concerne mon histoire, et des drames vécus par ma famille ou bien encore
une amie partie trop tôt. Donc tout est vrai !